La Vie en Rose au Portugal

La Vie en Rose au Portugal

J'ai perdu 95 ans en une semaine... à Curia ! Mon incroyable voyage dans le temps Episode 1

CURIA, la Merveilleuse...

 

Curia est une ville thermale qui se trouve à presqu'égale distance entre Aveiro et Coimbra.

 

Le site des sources thermales était déjà bien connu des Romains qui avaient nommés le lieu "Aqua Curiva" (Eau curative), donnant par usure du temps "Curia".

 

Les eaux de Curia sont depuis toujours réputées pour leurs bienfaits face aux calculs rénaux, aux infections urinaires, à l'hypertension artérielle ou aux rhumatismes. Voilà ce qui explique, sans doute, que les Thermes de Curia soient parmi les plus anciens du Portugal.

 

Ce n'est pourtant qu'en 1865 que l'endroit sort véritablement de son sommeil historique. A cette époque, l'ingénieur français La Chapelle est en charge de la construction de la ligne Nord du chemin de fer. Le rail passe par Curia et l'homme, souffrant d'une incurable maladie de la peau, se baigne dans les eaux, guérit et le fait rapidement savoir.

 

Comme souvent dans ce genre de situation, il ne faut pas longtemps pour que les vertus miraculeuses des sources deviennent le sujet des conversations mondaines dans tout le pays mais aussi dans toute l'Europe.

 

En 1897, deux médecins de l'université de Coimbra sont mandatés pour analyser les eaux de Curia et, une fois les caractéristiques curatives officiellement reconnues, on constitue, dès 1902, la Sociedade Das Aguas da Curia SA qui se voit confier la gestion du site et l'exploitation d'une concession.

 

C'est l'âge d'Or de Curia qui reçoit les élites de la Belle Epoque. C'est pour elles que l'on construit la plus belle des stations thermales.

 

Les Bains sont construits en 1912. On y adjoint un Hôtel des Thermes et un casino dans un Parc de 14 hectares somptueux. Pour le loisir et le bien-être, on crée un lac artificiel de plus d'1 km2, le plus grand lac artificiel de la péninsule ibérique.

 

De 1920 à 1950, les curistes viennent en famille pour un mois ou plus. Ainsi, chaque année, on se retrouve à Curia. Ceci explique le nombre incalculable de mariages qui se sont décidés dans le Parc, les jeunes passions grandissant à chaques vacances !

 

Madame Julietta, l'assistante de direction des Thermes actuels, a eu l'immense gentillesse de me raconter tout cela. Mais ce n'est pas tout ! Elle m'a permis d'avoir accès aux installations actuelles mais surtout aux anciens bains fermés au public. Tout y a été conservé en l'état. Je vous invite à la fin de cet article à cliquer dans la rubrique "album photos" à gauche du texte pour découvrir toutes ces merveilles.

 

IMG_1763 (1).jpg

 

 

Très vite, l'offre hôtelière s'élargit et le Curia Palace voit le jour en 1922, tout comme l'Hôtel du Parc. Un peu plus tard, en 1929, c'est l'Hôtel Boa Vista qui sort de terre. Plus tard, pour les budgets plus modestes, des pensions de famille ouvriront leurs portes.

 

Le Curia Palace et l'Hôtel du Parc sont encore en activités. Tout y a été préservé. Les meubles d'époque rivalisent avec la décoration dont il est extraordinaire qu'ils aient pu être si bien conservés.

Vous découvrirez toutes les photos des intérieurs des hôtels et leur magnificence dans la rubrique "album photos" à gauche de cet article

 

IMG_2059 (1).jpg

 

IMG_1887 (1).jpg

 

Cette histoire de Curia est bien visible, partout dans la ville. Mais, l'incroyable reste encore à vous dire !

 

En effet, de 1932 à 1936, toute la population de la ville est modifiée ! En Espagne, la guerre civile chasse les Jésuites. C'est ainsi que pour continuer à diffuser leur enseignement à leurs élèves, les curés du Collège San José de Valladolid décident de déménager toute leur école, enfants et professeurs, à Curia au Portugal !

 

A cet effet, ils louent tous les hôtels de la ville et y installent pensionnat et salles de cours.

 

Cette histoire incroyable m'est racontée par Maria-João de Rosmaninho, l'actuelle gérante de l'Hotel do Parque. Elle s'occupe de cet hôtel confortable construit par son grand-père en 1922. La maman de Maria-João lui donne encore un coup de main et c'est elle qui se rappelle de cette époque.

 

Elle me dit que pour répondre aux besoins du collège, elle et sa famille ont été relégués dans une petite partie de l'établissement. Ils ont loué leur Hôtel pour l'internat des étudiants des petites classes.

 

En souriant, elle explique leur étonnement de voir, au départ de ces hôtes, que les plafonds des pièces de réception avaient été percés de trous : les crochets auxquels les enfants accrochaient leurs vélos !

 

La famille Rosmaninho se rappelle très bien de cette époque. Il y a chez eux de nombreuses images d'archives rares et uniques.  Après leur retour en Espagne, les anciens élèves du Collège sont revenus chaque année pour effectuer une procession commémorative en souvenir de leurs plus belles années à Curia. Cette procession ne se fait plus depuis peu... faute de participants !

 

Un livre a été rédigé sur ce sujet et une page Facebook fait encore vivre cette histoire.

Voir la page "Asociación de Antiguos Alumnos de Curía"

 

livre.jpg

 

Je pourrais m'arrêter ici mais j'ai encore à vous dire quelque chose.

 

Malgré la neutralité du Portugal durant la deuxième guerre mondiale, Curia a vu affluer les réfugiés. D'abord, les Espagnols, puis les Polonais. Ensuite, les Français, les Belges, les Hollandais. Mais ce qui a marqué le plus la maman de Maria-João, la gérante de l'Hôtel du Parc, c'est l'arrivée des pilotes de la RAF qui retournaient en Angleterre par le Portugal. 

 

Après l'armistice, d'autres cortèges moins bienvenus ont encore traversé la ville : ceux des Nazis et des Sud-Américains qui fuyaient l'Europe pour l'Argentine ou le Chili. Eux aussi ont laissé des traces, inscrivant leurs noms sur les murs de leur chambre d'hôtel.

 

A la révolution des Oeillets, ce sont les Portugais des colonies qui ont transité par la ville, occupant un temps les pensions de famille de Curia.

 

Aujourd'hui, Curia est une station thermale tranquille, douce et préservée. Les cures sont toujours possibles sur prescription médicale mais le centre de soins offre aussi des programmes Wellness et des prestations de grande qualité.

 

Je vous invite à visiter la région (Coimbra, Aveiro, Figueira do Foz, Agueda, Luso, Bouçaco) en vous installant à Curia pour quelques jours. Vous en reviendrez heureux, reposé et .... rajeuni !

 

Voyez toutes les photos dans "Album Photos" Curia, dans les rubriques à gauche de cet article.

 

La suite de mon incroyable voyage dans le temps dans un prochain épisode ...

 

A très bientôt

 

Calou

IMG_2029 (1).jpg



02/08/2017
24 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 372 autres membres